Ex avocat d’Etienne Tshisekedi, Ghislain Kikangala, 60 ans, est diplômé de l’UC Louvain et avocat au barreau de Bruxelles en Belgique. Il a notamment fait partie de la défense de la RDC à la Cour internationale de justice ( CIJ) dans le procès contre l’Ouganda en 2005.

Internationaliste privé, auteur de plusieurs articles de doctrine dont l’un portant sur “Les fonds vautours”, et un autre sur l’application de l’ordre public international dans le cadre du Règlement Successoral Européen, Maître Kikangala, est décrit par son entourage comme un militant de la première heure, une personne réfléchie, courageuse, au verbe percutant.

Le coordonnateur de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption a la tâche de piloter et rendre effective la vision du Président en matière de lutte contre la corruption et de renforcement des politiques de prévention de la corruption à l’égard des personnes chargées aussi bien de l’exécutif que du secteur privé.

Cette agence a été créée par l’ordonnance n° 20/013 datée du 28 mars 2020.

La corruption est décrite comme l’un des principaux fléaux minant la République démocratique du Congo depuis son indépendance. Elle a eu pour conséquence de voir s’effondrer le niveau de vie de sa population et d’accroître la criminalité. La corruption étant devenue une mentalité, un art de vivre politique, comportemental et sociétal, qui entrave la croissance, le maintien de l’ordre, le développement et la stabilité des institutions.

Le Président a affirmé sa volonté de changer les mentalités imprégnées par la corruption depuis des décennies en République démocratique du Congo.

Lien source externe : actualite.cd